Dans tout le processus qui mène à la publication d’une oeuvre, il est impératif qu’il y ait certaines ententes entre l’auteur et son éditeur pour éviter toute ambiguïté sur les responsabilités de chacun. Aussi, cette page répondra à quelques questions qui nous sont souvent posées sur notre site Internet.

Après l’évaluation et l’acceptation d’un manuscrit, nous procédons à la signature d’un contrat avec son auteur. Ce document a pour principal but de décrire les libertés et responsabilités de chaque partie. Il définit, entre autres, les paramètres de l’oeuvre (nombre d’exemplaires au lancement, format de la couverture, numéro ISBN, etc.) et les ententes sur les droits d’auteur.

Il existe deux types de contrat qui permettent de légaliser l’accord entre l’éditeur et son auteur. Il y a d’abord le contrat de licence où l’écrivain demeure titulaire de son oeuvre, puis celui où il cède complètement ses droits à l’éditeur et s’engage pour une période fixe avec celui-ci. Nous n’encourageons pas cette dernière pratique.

Nous établissons donc avec l’auteur un contrat de licence qui autorise l’éditeur à utiliser les droits de son oeuvre pour confectionner des exemplaires de celle-ci et les mettre en circulation.

Il est important de préciser que chaque auteur publié aux Éditions Espoir est et demeure le titulaire de son oeuvre. Par conséquent, il détient les droits d’auteur et une liberté quant au choix de la maison d’édition qui publiera ses autres livres.

Par ailleurs, nous n’exigeons de l’auteur aucun frais liés à la conception de son oeuvre. De plus, même si nous demandons la collaboration de chaque auteur dans les démarches qui mènent à la publication de son manuscrit, nous prenons en charge la création de la mise en page et de la couverture, l’impression, la distribution et la promotion de celui-ci.